Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 19:21

Je salue la décision des représentants légitimes du peuple catalan qui ont proclamé ce jour l’indépendance de la Catalogne, nation vieille de 1000 ans, l’une de celles qui ont apporté le plus à la culture et à la personnalité européennes. Je condamne la surdité du gouvernement espagnol qui a obstinément refusé depuis 2010 tout dialogue avec Barcelone en se retranchant derrière des arguties juridiques d’un autre âge et je déplore la myopie des dirigeants européens, en premier lieu, les français qui, eux aussi, se retranchent derrière ce soit disant « état de droit », qui n’est que celui des oppresseurs de refuser le droit des peuples (avec un tel raisonnement, la Révolution de 1789 aurait été « illégale », puisque en contradiction avec l’ « état de droit » de l’ancien régime et le général de Gaulle, dans l’illégalité vis-à-vis du régime de Vichy, n’aurait pu conduire la résistance française). J’aurais préféré une Espagne fédérale, union de peuples libres et non prison qui les enferme. Mais c’est trop tard. Le gouvernement espagnol a créé les conditions de la déchirure de l’Espagne. Face à son aveuglement, le peuple catalan a tranché. Vive donc la République catalane libre.

Reste à organiser le divorce. Espérons que l’Espagne saura surmonter ses vieux démons, ceux du refus du dialogue, de la propension à utiliser la force, jusqu’au suicide si nécessaire, comme, hélas, l’histoire de ce pays l’a souvent illustré. Quant aux dirigeants européens, ils  seraient bien inspirés de procéder à une introspection. Pourquoi les peuples se démarquent-ils de plus en plus de cette Union européenne qui ne leur apporte qu’austérité, recul social, déni des identités et une mondialisation financière dont ils ne veulent pas ?

1/ Le parlement catalan a adopté ce jour à 15h15 par 70 voix pour, 10 contre, 2 bulletins blancs sur 135 membres (les autres, hostiles, ont préféré ne pas prendre part au vote) la motion qui proclame la République catalane souveraine. Il l’a fait en présence de plus de 1000 maires (une majorité absolue) catalans, ce qui a accru encore la légitimité du vote. Tous les présents ont ensuite entonné l’hymne national catalan, tandis que des milliers de citoyens, rassemblés devant le parlement, exprimaient leur joie en ce moment historique. Comme beaucoup, j’ai pu assister en direct à l’évènement en le suivant sur TV3-Catalunya, principale chaine de télévision en catalan. Les chaines françaises et espagnoles d’information en continu ont également couvert la proclamation, puis les rassemblements populaires devant le palais de le Généralité à Barcelone. Des scènes comparables de liesse se sont déroulées dans toutes les localités catalanes.

2/ Continuant dans sa logique folle, le gouvernement espagnol a fait adopter à Madrid la mise en œuvre de l’article 155 de la constitution espagnole sur lequel il entend s’appuyer pour supprimer l’autonomie de la Catalogne, destituer son président et traduire en justice (sa justice) les dirigeants catalans et nombre de responsables de la société civile. Il a également annoncé son intention de prendre le contrôle des administrations et médias catalans.

3/ On est entré dans une période d’affrontements et d’incertitudes.

Je suis incapable de prévoir qui va l’emporter. L’indépendance va-t-elle pouvoir entrer effectivement dans les faits ? Et dans ce cas, quelles seront les conséquences politiques, économiques et internationales?

Le gouvernement espagnol va-t-il pouvoir reprendre le contrôle de la Catalogne ? Quelle sera la résistance effective des Catalans ?

Et si les Catalans  résistent effectivement, Rajoy osera-t-il envoyer les tanks à Barcelone et fera-t-il tirer sur la foule ?

Autre incertitude, quels seront les pays qui reconnaitront le nouvel Etat ? Il y en aura sans doute.

Je suis, en tout cas, convaincu que l’indépendance de la Catalogne est irréversible, aujourd’hui ou plus tard.  

A suivre.

Yves Barelli, 27 octobre 2017                     

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
merci, M. Barelli, pour votre interessant article. Je vous adresse un de mes articles sur l'Europe des peuples et la crise des catalains que j'espere vous pourra interesser: http://www.sinistra21.it/index.php/blogsinistra21/693/regionalisme-europeen-un-europe-federale-ou-un-europe-confederale. Bien cordialement, Alessando
Répondre
M
Excellente analyse. Après le 155 on va voir comment Rajoy arme la répression. Attention peuples d Europe à ce qui va se passer. « Tu seras châtié pour ta témérité » dit la fable. La témérité des Catalans étant d avoir cherché patiemment et pacifiquement une voie pour dialoguer avec le pouvoir Central. En vain.
Répondre

Recherche